J.Trécu2017-12-20T09:57:33-04:00

PORTRAITS

OCTOBRE 2017

Jérôme Trécu, finissant 2004

L’équipe de Passport Hélico vous présente le parcours de Jérome Trécu, qui a obtenu sa licence de pilote professionnel canadienne à l’école de pilotage de Passport Hélico située anciennement à l’aéroport de Beloeil au Québec. Voulant par la suite partager sa passion de l’hélicoptère, en 2008, il devient instructeur sol et vol pour Passport Hélico. Bonne lecture!

Bonjour à tous.
Je m’appelle Jérôme TRÉCU, encore un français et plus précisément : un breton.
Passionné d’aviation depuis aussi longtemps que je puisse m’en souvenir, c’est suite à un passage à la Brigade de Sapeurs-Pompiers de Paris et Pompier de l’air que mon choix de carrière s’est naturellement orienté vers l’hélicoptère et plus particulièrement côté canadien.
C’est en 2004 que j’ai eu la chance de débuter ma formation de pilote professionnel chez Passport Hélico alors situé à Beloeil. Une fois ma licence en poche, je suis rentré en France pour convertir ma licence et pouvoir voler dans mon pays. Une fois les certificats théoriques validés en candidat libre (sous l’ancienne version du CPL) et 15 heures d’Alouette 2 sur le carnet, me voilà prêt pour la recherche de travail en France qui, par chance, s’est faite relativement vite dans le milieu agricole comme suiveur qualifié sur Bell 47, ce qui permet d’effectuer les mises en place et quelques autres vols à la demande. Je me considère alors chanceux et souhaite que cela dure !
J’y travaille deux saisons puis Passport Hélico me propose début 2008 de rejoindre de nouveau cette belle famille comme instructeur sol puis vol avec une partie de vols commerciaux aussi beaux que variés. J’ai eu la chance de partager trois belles années dans la grande famille Passport et de travailler avec de supers collègues et élèves aussi bien privés que professionnels (avec qui je suis toujours en contact en France).
Début 2011, une fois qualifié AS 350 Écureuil (ASTAR), je quitte Passport pour une aventure Africaine (République Démocratique du Congo) pour une belle expérience en brousse, ne pouvant compter que sur moi-même une fois en vol bien loin de tout organisme de sécurité de vol et de contrôle.
Puis début 2012, je tombe subitement malade et suis rapatrié en France pour une prise en charge rapide, perdant en même temps mon médical classe 1… Épreuve difficile mais, par chance, les choses ne s’arrêtent pas pour autant. Le temps faisant souvent bien les choses et le merveilleux monde de l’hélicoptère étant petit et plein de bonnes personnes, j’ai eu la chance d’intégrer l’école Française d’Héli Union Training Center à Angoulême où j’ai appris les modules théoriques du CPL à l’ATPL/IR, que j’enseigne maintenant.
Regardant mon parcours aéronautique dont je suis fier, je garde toujours à l’esprit que la base et donc l’essentiel, c’est avec l’équipe de Passport Hélico que je l’ai apprise !
Bons vols à tous !!