B.Fogliani2017-12-19T17:10:41-04:00

PORTRAITS

Benoît Fogliani

L’équipe de Passport Hélico vous présente le parcours de Benoît Fogliani, un jeune Français originaire de la NOUVELLE-CALEDONIE, qui a obtenu sa licence de pilote professionnel Canadienne à l’école de pilotage de Passport Hélico située à Mascouche. Il travaille maintenant chez lui, comme PILOTE dans son propre pays et, pour y parvenir, mentionne avoir vécu toute une aventure au Québec.

Benoit a bien voulu partager avec nous le récit de son parcours qui l’a conduit jusque dans les classes de Passport. Bonne lecture!

Bonjour à tous,
Je me nomme FOGLIANI, Benoit. Je suis un jeune Français originaire de la NOUVELLE-CALEDONIE. Un pays d’outre-mer.
J’avais 13 ans à l’époque, nous étions ma famille et moi de passage en Australie lorsque je suis tombé amoureux des hélicoptères après avoir fait mon baptême de vol à bord d’un appareil à voilure tournante. C’est après ce vol que j’ai su que je voulais devenir un pilote.

Les années passent et ce n’est que vers l’âge de trente ans que je débute finalement mes vols et ma formation afin d’obtenir ma licence de pilote privée française. Ça se passait dans mon pays, en Nouvelle-Calédonie. Lors de cette période, j’ai pu accumuler plus de 200 heures de vol comme pilote privé.
Je réalise mon rêve. La suite des choses m’amène à réaliser mon rêve d’adolescence et à concrétiser ce qui n’était qu’un rêve en une réalité.

Je décide donc de me renseigner sur Internet dans les différentes écoles de pilotage canadiennes afin de pouvoir réaliser mon rêve de jeunesse pour en faire mon métier.
Pourquoi au Canada? On me disait que les écoles de pilotage qui étaient situées au Canada avaient un très bon et très haut niveau de pilotage. Après quelques recherches sur le web, je me suis rapidement tourné vers la compagnie Passport Hélico car j’ai pu y apprécier dès le début de mon premier contact, le professionnalisme des gens de cette compagnie.

De plus, concernant les cours et la possibilité d’emploi, Passport proposait différentes opportunités dans leurs programmes carrières.

En route pour le Canada. Ma décision prise, je pris un billet d’avion et – Go vers Canada – et ça, ça été la meilleur décision de ma vie.

Mascouche, QC. Passport est vite devenu une seconde famille. Des gens plus que professionnels qui m’ont apporté une précision de pilotage hors du commun. Ces gens m’ont également apporté beaucoup de choses qui, encore aujourd’hui me valent une grande appréciation pour la suite de mon parcours; un parcours, qui n’a vraiment pas été facile.

Le monde est à moi. Après plus d’une année passée à Mascouche, je décide de quitter cette ville et ce pays d’adoption pour aller explorer de nouveaux horizons. Je me dirige donc en Europe, en France, pour y obtenir ma licence professionnelle Européenne et j’en profite aussi pour y réaliser un stage d’instructeur.

Je suis de retour chez moi! Par la suite, je suis retourné dans mon propre pays, où l’on m’a proposé un poste de pilote dans la même compagnie où j’avais débuté mes premiers vols à l’âge de trente ans afin d’y obtenir ma licence de pilote privé.
J’arrive actuellement à 1000 heures de vol sur un appareil Robinson RH44 et, avec le temps, j’ai acquis plusieurs qualifications sur des appareils à turbine avec des postes à responsabilité.

Ma formation au sein de Passport Hélico, a été la deuxième étape dans ma carrière de pilote et ça été une très belle aventure. Même si je suis à une distance de plusieurs milliers de kilomètres du Canada, et de Passport, je demeure toujours en contact avec ces gens. Je suis fier d’être passé dans cette école de formation qui m’a apporté mon professionnalisme actuel. Chez Passport, j’y ai découvert de belle choses et de belles personnes.

En 2017. Présentement, j’apporte mon expérience à d’autres pilotes de ma compagnie sur des appareils Robinson RH44 et ce, sur tout ce que j’ai acquis auprès de Passport.

Je conseille fortement cette école de formation à toutes les personnes qui rêvent d’être pilote au Canada ou qui rêvent d’être pilote dans tout autre pays du monde.
Bon vol aux futurs pilotes >>
Benoit